data-ad-format="auto">
Mycohydralin

Les mycoses vaginales sont des affections courantes déclenchées par des champignons ayant envahi la flore vaginale. Parfois récalcitrantes, il est alors difficile de s’en débarrasser c’est pourquoi un médicament efficace est absolument nécessaire. Les comprimés Mycohydralin vaginaux ont été créé à cet effet et permettent un traitement rapide, pratique et efficace de cette affection particulièrement désagréable engendrant des symptômes tels que démangeaisons, sensations de brûlure, etc.

Dans quels cas utiliser Mycohydralin en comprimé ?

Mycohydralin 500 mg est utilisé dans le cadre de mycoses vaginales à levures sensibles, c’est-à-dire dues au développement de champignons microscopiques dans la flore vaginale. Si cette affection n’est pas traitée, elle peut également se développer au niveau vulvaire auquel cas une crème supplémentaire devra être utilisée. Les symptômes de ce type d’affection sont la présence de démangeaisons, un certain inconfort, des sécrétions vaginales différentes mais sans odeur spécifique.

Recommandation de traitement

Les comprimés Mycohydralin sont dosés à 500 mg, il est recommandé de les utiliser à raison d’un comprimé par jour à insérer au fond du vagin, si les symptômes ne s’atténuent pas au bout de 3 jours, un second comprimé peut être inséré. Si les symptômes persistent au-delà de sept jours, il est fortement recommandé d’aller consulter un médecin qui pourra procéder à des analyses approfondies et proposer un autre traitement. Ces comprimés présentent des avantages certains par rapport à certains autres traitements. En effet, il s’agit de comprimés secs munis d’applicateurs, ainsi ils sont faciles à insérer et ne coulent pas une fois en place ce qui est particulièrement appréciable.

Précautions d’emploi

Mycohydralin en comprimé est un médicament à usage vaginal, il faut donc l’insérer dans le vagin et ne pas l’ingérer. Par ailleurs, il est possible que des symptômes se manifestent pendant son utilisation telle que des sécrétions avec de mauvaises odeurs, des nausées, des douleurs au niveau abdominal, du dos ou des épaules, de la fièvre. Si l’un de ces symptômes apparaît, il est nécessaire de consulter un médecin.

Contre-indication

Il est indispensable de consulter la liste des composants du médicament afin de vérifier l’absence d’allergie à l’un d’entre eux. Par ailleurs, il n’est pas recommandé d’utiliser de préservatif ou de diaphragme pendant le traitement.